Bursa Lagu Gratis

Pusat Download Lagu & Video Mp3 Mp4 Terlengkap

  1. Home
  2. Download
  3. Ali Maachi Angham El Djazayer par Abou El Makartany

Ali Maachi Angham El Djazayer par Abou El Makartany

Ali Maachi Angham El Djazayer par Abou El Makartany

Uploader: Abou El Makartany

Size: 15.31 MB

Duration: 11:09

Date: 2018-05-28T05:43:46Z

Reprise de Angham El Djazayer de Ali Maachi.
Ô gens, quel est mon meilleur amour / Ô gens, quel est mon grand amour / Si vous me le demandez / De joie je vous répondrai / C’est mon pays l’Algérie, déclamait Ali Maâchi. C’est parce qu’il aimait son pays plus que tout, qu’il a été sauvagement assassiné par les forces coloniales.
Né le 12 août 1927, à “Rass Essouk”, un quartier populaire au nord de la ville de Tiaret, Ali Maâchi fait partie des Scouts Musulmans Algériens (SMA) dans sa jeunesse, ce qu’il lui vaut très tôt une conscience nationaliste.
Il est mobilisé en 1949 pour accomplir son service militaire à la base maritime de Bizerte, en Tunisie. Dans cette ville, ses rencontres avec de grands maîtres du chant, comme Kaddour Serrarfi, ainsi que ses nombreux déplacements dans les capitales arabes lui permettent de perfectionner ses connaissances sur le chant et la musique arabe.
Mais ce sont ses voyages en mer qui ont forgé le poète en devenir. Le bercement des vagues, la violence des tempêtes, l’immensité des océans, les mystères des abysses, en encore, la profondeur du ciel marin et les cris des mouettes aux abords des plages… autant d’éléments qui vont lui inspirer des vers aussi puissants et gracieux que « Angham El Djzaïr » (Mélodies de l’Algérie) et « Tahta Sama’e El Djazaïr » (sous le ciel de l’Algérie).
En 1953, alors qu’il revient à Tiaret, il crée une troupe musicale « Safir Ettarab » (ambassadeur de la chanson), composée principalement d’anciens musiciens de la section de scout de Tiaret, « El Andaloussia ».
Lors de différentes occasions, la troupe de Maâchi chante l’amour et l’éloignement, la joie, la vie, la mère et la mer, mais aussi, l’amour de la patrie, le sacrifice…
Parolier, compositeur, instrumentiste et interprète, Ali Maâchi conjugue la musique à tous les temps et avec beaucoup de talent. Et malgré une claire influence orientale, il donne tout de même un cachet « wahrani » à ses chansons, telles que « Ziarat Sidi Khaled » (la visite de Sidi Khaled) et « Hadak El-Youm Fil Achia » (Ce jour-là en soirée).
Après le 1er novembre 1954, Ali Maâchi et ses musiciens de la troupe « Safir Ettarab » déposent leurs instruments de musique et prennent les armes. Certains adhèrent aux cellules du FLN, pendant que d’autres rejoignent le maquis. La lutte pour l’indépendance a fait de plusieurs d’entre eux des martyrs. C’est ainsi que Ali Maâchi devient fidaï à Tiaret.
Le 8 Juin 1958 vers 17 h 20, alors qu’il avait été arrêté et torturé, le chanteur et deux autres camarades- Djilali Bensotra et Mohamed Djahlène- sont assassinés par le milicien de l’armée française, Camille Escourou, à l’entrée des pins, non loin de son quartier, selon la méthode dite « corvée de bois ».
Les bourreaux suspendent par les pieds les trois cadavres à un platane, sur la place Carnot (place des Martyrs actuellement). Ils seront ainsi exposés jusqu’au lendemain, sous le regard de la population forcée à assister au triste spectacle.
Z.M.
Extrait d'un article de BabZman

Angham El Djazayer

Ya ness ama houa houbi el mou ather?
ya ness ama houa 3azi el akbar?
law tess alouni,nefrah wa nebchar
wen qoul biladi el Djazayer

Ya sayeh haya net3ahed ou yallah bina
netrafag lel sidi Rached fi Qassemtina
temchi ou b'3aynik etchahed manadher zina
tara teht el libess el aswed bent Qassemtina
tett3aref b'ridjel el 3ahed wel kelma rzina
tefrah tess3ed we t'3awed terdja3 lina

refrain

Widha mazel baqi mouchteg,baghi el qotrina el mech hour
la tssemehni n'amar essouag,wen gouleh dour lel Wahran dour
bled el kourm zinett el akhlaq,men haqek temchi liha t'zor
tesstghel el fen idha kanek dhouag,yek ahwa el gasba ma idhour
men Sidi El Houari nemchou rofag,gbel ma tegta3 el b'hour
khayef ighidhek el frag wekten ma terkeb fel babour

refrain

Arouah etchouf bled Sahra ou balek tenssa eli fett
ness el ghizlén we m'3ichett ethamra ou zine el bedouiyett
rdjalha mléh ou thani choukra, ma t'methelhoum heyhett
ya3arfou lel guemla wel gassra,wine goulti igoulou m'chétt
re3yénn tgheni a3la ethamra we khyar Enayliyett
yecha3lou fi guelbek djamra wi raboulek eli3ett

refrain

Thoura nemchou ila ardh el djibel,thema tara echya qwiya
wen zourou ikhwanina El Qabayel, ahl el ikhlass wa ahl enniya
ahl enidham wa ahl el kamél,wel harakett el kouliya
teb'3ine dima hoube el 3amel we etaqadoum wel 3assriya

Ba'3d men li chef bladi we b'haha,s'altt esayeh 3la nedhratou
qali eli mey zorchi 3assimetha,ou ma yetfakar fiha dhikrayatou
men ba3d ghiyabou 3liha ,ikhessass laha ziyaratou
Ifoutt 3la s'qafha ,akthar men mara fi nezhatou
kelmett "iheb iqoul" nkhelqett fiha,ch3el men barani melkatou
chkoun eli mey heb ye3cher fiha?ou yenoui fiha tol hyatou
madém baqi 3assess 3liha,Sidi Abderahman we baraktou

refrain

Ali Maachi
Angham El Djazayer
Par Abou El Makartany
Nouredine Aliane : Oud,piano,synthé ,banjo et percussions.
Youcef Allali : Tar et derbouka
Abou El Makartany : Chant , guitare ,basse ,synthé et percussions.
El Garage Prodakchen
Mai 2018.

Recent Search
    Situs Info
    Situs Pencarian memungkinkan pengguna untuk mengunduh lagu-lagu MP3 Dan Download Lagu Mp3 Yang Gratis Dan Lengkap, Unduh Lagu Gratis, Free Mp3 Downloads, Download Mp3, Download Music, Bursa Lagu,unduh download music mp3 android, download music mp3 android, download music mp3 android unduh gratis.
    Konten ini (lagu atau video) hanya untuk tujuan referensi dan Kami tidak mengklaim kepemilikan atas konten ini. Kami tidak mendukung atau mempromosikan pembajakan dengan cara apa pun.
    jika Anda menemukan konten ilegal silakan HUBUNGI KAMI kami akan menghapus sesegera mungkin.